Visite de Lascaux II

Dimanche 4 juillet nous visitons Lascaux II
Visite guidée.
Le guide Gwen Rigal nous fait découvrir ce monde avec talent.
Il nous présente l'histoire de la grotte et de ce fac-similé que nous avons la chance de parcourir après des mois de fermeture.
Je suis très intéressé par son récit et une fulgurance me vient lorsqu'il mentionne l'absence de contexte autour des peintures : les végétaux, le ciel et la nature environnante ne sont jamais produits autour des sujets.
Ces humains qui ont peint les murs n'ont pas fait les décors pourquoi?
Ils ont notre corpulence, des outils qui leur ont permis de transmettre des dessins jusqu'à nous, ils sont réalistes, travaillés, ils ont habilement utilisé les reliefs de la caverne alors pourquoi n'auraient-ils pas ajouté des arbres des feuillages entre autres?
Une réponse me vient spontanément et je la mets à l'épreuve du reste de la visite et des éléments que Gwen partage avec nous.
Je partage mon idée avec Carolyn et nous attendons que notre guide soit libre en fin de visite pour éprouver mon hypothèse.
J'essaie de trouver les mots pour lui faire comprendre au mieux ce à quoi je pense dans le cours laps de temps que nous avons.
Je dis à Gwen qu'en tant que peintre et dans cette situation j'aurais projeté les éléments de contexte en ombre chinoise sur les peintures pour raconter des histoires.
Si une personne se trouve dans la grotte avec une source de lumière à la main elle peut projeter les ombres de branches, de feuilles, de ses doigts, d'écorces trouées pour mettre en histoire et créer un récit avec les sujets peints aux murs des cavernes.
Imaginez la grotte dans l'obscurité un conteur avec une lampe qui ressemble à un bougeoir à la main ou près de lui, il pourrait avec une branche créer une forêt d'où sortirait l'animal
Avec quelques herbes faire une prairie animée par le vent
Avec une écorce trouée créer le soleil ou la lune au dessus d'une bête
Avec des doigts des bâtons ou des poupées des personnages autour et là viennent des histoires à l'infini.
Gwen me dit que l'hypothèse de la projection d'ombres a déjà être envisagée pour la création des peintures rupestres mais à sa connaissance et je n'ai pas d'autre source de référence à ce jour l'idée que je lui présente est inédite en tant que telle.
Je ferai dès que je pourrai un travail 3d pour illustrer cette hypothèse.
Dans Lascaux IV, lorsque nous visitons cet autre fac fac-similé quelques jours plus tard j'essaie de mettre en pratique et ça fonctionne plutôt bien !
J'aurais l'occasion de travailler cette réflexion un peu plus en profondeur en abordant des notions de retro ingénierie en rapport avec le feu ou le cinéma et comme j'étais impatient de partager ces idées avec vous je pose ces quelques mots ici 🤗

E-mail